Il faut réaliser l’importance du mot naturel dans l’expression site naturel d’escalade

Pour comprendre sa portée, il suffit de regarder le beau film de Antoine sur Buoux projeté hier soir dans le cadre de la semaine du cinéma de montagne à Grenoble. Toutes les images de grimpe montrent que l’escalade est avant tout un sport de main, au sens où il est l’un des rares sports qui met le pratiquant en contact physique direct avec son milieu de pratique. On s’est souvent moqué des journalistes qui parlaient d’escalade à mains nues.

C’est pourtant là que réside la particularité première de l’escalade. Au contraire de ses pieds, les mains du grimpeur sont nues. Elles lui permettent ainsi une perception immédiate et précise de la roche sur laquelle il s’élève.

La main humaine a une double fonction, la préhension et le toucher

Et au niveau du toucher, elle constitue un organe perceptif particulièrement sensible et précis. Avant de saisir une prise, à pleine main ou du bout des doigts, le grimpeur touche la matière de la paroi sur laquelle il est. Ce faisant, il laisse entrer en lui des images perceptives qui, très profondément et plus ou moins inconsciemment, vont éveiller des connaissances, des souvenirs, des émotions et des sentiments liés à cette matière qu’il vient de toucher.

J’ai déjà grimpé en salle sur des structures artificielles. A part le plaisir athlétique de la lutte contre la gravité, le toucher des prises artificielle ne m’a jamais procuré la cascade d’émotions et de sentiments que suscite  pour moi chaque fois le toucher de la roche des sites naturels.

La pierre, la vraie, celle des falaises, symbolise à la fois la force paisible, la nature dont nous avons besoin, le temps long de la planète, la rencontre avec des éléments qui en même temps nous font obstacle et nous accueillent. Et toucher la pierre à main nue, c’est toujours avoir l’impression qu’en nous donnant un peu de sa force, elle nous aide à nous maintenir en équilibre mutuel, elle et nous.  

 

Un adage nous dit que «  si marcher, c’est aller avec la montagne, escalader, c’est lui donner la main ». La main naturellement nue.

L’escalade est une faculté naturelle chez l’animal humain. Laissons la nous élever sur les pierres naturelles que nous offre la planète.

 

Bernard

Témoignages de la communauté

 

Retrouver l’ensemble de nos témoignages sur l’escalade ( Cliquer ici)

Parce que nous, le collectif, c’est vous, nous avons souhaité vous donner la parole pour, avec vos mots, témoigner de votre Amour pour l’escalade.


0 Partages