Trop, c’est trop.

Nous sommes bien conscient que la crise sanitaire, pose d’énormes problèmes sociétales et nous sommes reconnaissant que tout soit mis en œuvre dans notre pays pour la santé de nos concitoyens.

Mais en même temps, nous souhaitons de la cohérence dans les décisions,

Et nous la communauté des grimpeurs, ne comprenons pas que que dans cette période nous ne pouvions accéder à nos sites de pleines nature pour pratiquer nos activités à plus de 30km sous prétexte qu’ils ne sont pas catalogués des ERP !!!

Merci au travers de cette lettre, Madame la Ministre, de revenir sur cette incohérence : Élargir la dérogation de déplacement jusqu’à 30 km, ou dans le département, à tous les espaces et sites de pratiques d’escalade en milieux naturels,  pour les pratiquants encadrés, ou non encadrés, nous paraît souhaitable.

0 Partages