Parler d’escalade, témoigner de son propre rapport avec elle pour quelqu’un qui a passé durant 48 ans, des milliers d’heures à parcourir tant de parois, de sommets  avec des centaines de compagnons, d’amis ou d’élèves serait  dévoiler  une grande part intime de sa vie et ce n’est pas le lieu.

J’ai rencontré mes compagnes et mes plus chers amis grâce à la montagne et depuis l’âge de 20ans cette passion ne m’a jamais quitté, elle a influencé grandement le déroulement de ma vie même si j’ai d’autres priorités.

Avant toute chose, l’escalade et la montagne sont un tout

Avant toute chose, l’escalade et la montagne sont un tout, je ne partage pas cette nécessité de cloisonner ses différents aspects au regard de la spécialisation, de la performance ou du profil des pratiquant. C’est pour moi une continuité dans laquelle chacun peut évoluer, naviguer au gré de ses envies, de son âge tout au long de sa vie. Les mêmes émotions, les mêmes joies, les mêmes déceptions sont partagées par tous, que l’on réussisse son premier 4c en tête, son premier 8a ou une voie d’alpinisme convoitée.

Me concernant, l’escalade est une exploration intérieure et une compréhension de soi 

 Me concernant, l’escalade est une exploration intérieure et une compréhension de soi ; la découverte d’une gestuelle fine, élégante qui rend possible un sentiment d’osmose et de congruence avec cet univers minéral, une acceptation de son émotionnel et la capacité de faire avec des sentiments  parfois contradictoire comme la peur et l’envie d’y arriver, une activité mentale  intense pour décrypter un passage, imaginer une ligne ou tout simplement comprendre  sa pratique, une école de volonté et parfois de courage pour persévérer ou atteindre le sommet.

L’escalade, c’est aussi une activité de partage ; partage de moments riches et intenses, de plaisir, de joie, d’amitiés parfois d’amour au sein de la cordée, partage d’expérience, d’anecdote, de points de vue avec d’autres grimpeurs, partage de connaissances, de savoir faire, de valeurs en enseignant auprès d’élèves ou en encadrant comme guide, partage des voies ouvertes et équipées comme le  passeur entre une ligne rocheuse probable et le grimpeur, partage de tristesse et d’émotions car de nombreux amis partent prématurément.

Oui l’escalade est une activité pleine car elle sollicite tous les aspects du comportement dans un environnement qui parfois touche au divin, c’est auberge espagnol car chacun pourra y trouver ce qu’il vient chercher et je me garderai bien de hiérarchiser ses différentes formes.

Mais attention, toute chose comporte en elle ses propres travers ainsi l’accomplissement personnel peut conduire à l’individualisme, l’envie de liberté à l’incivisme, l’estime de soi à l’arrogance, la volonté à l’addiction et à la perte d’empathie, l’envie de la nouvelle falaise à l’immédiateté de la consommation.

Claude

Témoignages de la communauté

 

Retrouver l’ensemble de nos témoignages sur l’escalade ( Cliquer ici)

Parce que nous, le collectif, c’est vous, nous avons souhaité vous donner la parole pour, avec vos mots, témoigner de votre Amour pour l’escalade.


0 Partages