0 Partages

Avec une majorité des présents pour le déconventionnement de l’ensemble des falaises lors de l’AG du 20 juin 2020, la FFME abdique.

Mais ne leur en voulons pas trop, le point clé de cette AG est qu’à mauvaise question, mauvaise réponse. Il fallait s’y attendre et c’est le jeu démocratique.

Soyons fair play. Merci à tous les votants. Le vote positif a permis de confirmer le manque d’ambition de l’équipe actuelle pour les falaises, ou pire, son désintérêt. Le vote contre, les abstentions et l’absentéisme (prévisible compte tenu des conditions du vote), prouvent qu’il y a potentiellement plus de la moitié des licenciés très dubitatifs et même une opposition très significative en interne. Et, ça, c’est un fabuleux espoir pour les défis à venir !

C’est le problème, quand pendant des années on n’a pas entretenu avec passion et bienveillance le patrimoine dont on a hérité, il vient un jour ou l’on manque de courage, notre passé devient un fardeau et non plus une valeur, et on finit par léguer un projet vide de sens ponctué de mesurettes insignifiantes.

La légitimité de la FFME étant passé à la guillotine aujourd’hui, pour rassembler il faut afficher de l’ambition et du courage et à ce jeu là, on a gagné le pompon : à notre droite, une fédération FFME qui dit “C’est pas moi, c’est lui” et qui fait la manche ; à notre gauche, une fédération FFCAM dont on ne sait pas si elle joue à “pas vu pas pris” ou si elle est aux “abonnés absents”.

Laissons la FFME, qui a perdu la boussole, se donner le temps de retrouver le nord ! Son colloque d’automne, face au mécontentement, ayant été réorienté sur le sujet des SNE, on ne serait pas mécontent de voir éclore plusieurs projets ambitieux incluant de véritable objectifs pour nos falaises.

Les subterfuges proposés ne suffisant pas, osons tous ensemble poser les fondations d’une solution ambitieuse, audacieuse et globale pour la sauvegarde de nos falaises. Osons tous ensemble en poser la première pierre : Les États Généraux de l’Escalade en Sites Naturels (EGESN). C’est ce que notre collectif grimpe Outdoor se propose d’organiser !

Assez de clivages, assez d’opportunismes, la préservation de notre patrimoine mérite mieux que cela.

Alors serez-vous, “cap ou pas cap” ?  Serez-vous “cap” de nous réunir tous ensemble dans cette grande cause commune ? De nous réunir tous au travers des EGESN ?

Suivez le défi de son organisation sur notre site dans les prochaines semaines et rappelez vous que “La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue quand on les poursuit !” (Oscar Wilde).

Crédit photo – Philippe Poulet


0 Partages