Collectif C-GO

Raison d’être et histoire

 

Qui sommes-nous?

Nous sommes un collectif, créé suite à l’annonce de l’arrêt des conventions de certains sites naturels dont la FFME a la charge.

Nous souhaitons représenter la communauté des grimpeurs avec toutes ses composantes et ses acteurs. Cela en regroupant les grimpeurs sans licence et ceux qui sont dans les différentes fédérations, afin d’avoir l’ensemble des avis et que tout le monde se sente acteur du changement.

Nous pensons que l’escalade a des composantes culturelles fortes et des richesses de pratiques complémentaires. La pierre angulaire de cette communauté, son “âme, son ADN” , et ce depuis sa naissance, réside dans l’escalade en milieu naturel qui est l’origine de ce sport.

Nous collectif, nous nous élevons contre cet abandon des valeurs de l’escalade.

Notre engagement

Nous nous engageons sur le long terme, à travailler aux côtés des acteurs historiques afin de mobiliser la communauté des grimpeurs dans les actions et la gestion de la pratique de l escalade, dans toute sa diversité, à laquelle nous sommes tant attachés.

L’histoire du collectif

À l’origine, une déception

Le Collectif Grimpe Outdoor est né le jour de la communication dans les médias d’une lettre du président de la FFME, annonçant un arrêt brutal du conventionnement des falaises par la FFME. Ce fut un choc pour la plupart d’entre nous, passionnés d’escalade. Une crainte pour l’avenir de l’escalade en sites naturels.

Il a fallu ce choc pour avoir la force de dire non, pour lancer du jour au lendemain un collectif qui se veut rassembler la communauté des grimpeurs et aider à construire, dans une nouvelle dynamique une autre vision de l’escalade.

 

Un rassemblement spontané de plusieurs milliers de grimpeurs dans un groupe facebook

 

Le Collectif GO est d’abord lancé au travers d’un groupe Facebook. Une énergie débordante se dégage les premiers jours, rapidement plusieurs centaines de grimpeurs, un millier en quelques jours. À la violence de l’annonce, il y a eu en réponse de la haine, que l’on a tenté d’apaiser. Notre but n’étant pas de détruire, ni de faire la chasse aux sorcières mais plus, de manière pédagogique, de cibler les échanges sur la construction de l’avenir.

 

Cela a donné naissance à une première petite équipe ayant pour vocation d’organiser le collectif. Nous avons pu commencer à « réseauter » au delà même de nos espérances et rassembler beaucoup d’acteurs, venant de tous horizons, des passionnés avec tous un point commun : être désabusés par cette vision nationale en totale inadéquation avec les valeurs et notre vision de l’escalade. Chaque acteur contacté se proposant de mettre en contact d’autres acteurs clés, la dynamique a pris rapidement, permettant la constitution d’une équipe, regroupant une trentaine de personnes.

Les premiers pas d’une structuration et des premières actions

Nous sommes rentrés depuis début juin dans une nouvelle phase du collectif visant à s’organiser pour porter des actions sur le long terme et de manière efficace : mise en place d’outils pour nous synchroniser et communiquer puis la mise en place de réunions bimensuelles pour s’aligner et prioriser nos actions.

 

Tout ceci pour vous dire que nous sommes déterminés et que nous nous préparons à fédérer dans la durée, la communauté des grimpeurs mais aussi l’ensemble des acteurs actuels souhaitant se retrouver dans une vision globale de l’escalade, respectueuse de toutes les pratiques et gardienne de notre patrimoine.

encordé